Opération de la gynécomastie : Tout ce que vous devez savoir sur cette chirurgie

Opération gynécomastie

Ah, la gynécomastie. 

Touchant près de 10 % des hommes adultes, et environ 50 % des hommes durant l'andropause, cette hypertrophie des glandes mammaires chez les hommes cause de nombres complexes.

Elle peut être accentuée par une pratique intensive de la musculation, une hygiène de vie mauvaise, l'âge, ou des soucis hormonaux.

Il existe de nombreuses solutions naturelles ou médicamenteuses pour pouvoir mettre fin à ce calvaire, mais la solution définitive la plus sûre reste l'ablation du sein chez l'homme, l'opération de la gynécomastie.

Dans cet article, vous allez découvrir comment se passe l'opération de la gynécomastie.

Quelles sont les démarches, quelles sont les complications possibles, quel prix, quel remboursement ?

Attention, je tiens à préciser que je ne suis pas un professionnel. Je ne suis qu'un amateur qui partage ses connaissances et son expérience. C'est tout. J'espère que cet article vous sera utile.

Quelles sont les causes de la gynécomastie ?

Avant de parler d'opération, il faut rentrer dans les détails des causes susceptibles de créer le déséquilibre entre l'action des œstrogènes et des androgènes chez l'homme, déséquilibres engendrant une gynécomastie.

  • Les causes hormonales : En premier lieu, la gynécomastie survient de par une augmentation de l'importance de l'action des œstrogènes chez l'homme, qui peuvent dépasser l'action des androgènes. La plupart du temps, les causes hormonales interviennent lors de l'adolescence ou de l'andropause, moment où les hormones masculines sont en chou-fleur. Une mauvaise alimentation, un mauvais sommeil et un manque d'activité physique peuvent également causer des disparités hormonales entre les œstrogènes et les androgènes.
     
  • Certains cancers : Le cancer des testicules, du rein, du poumon, de l'estomac ou du foie peuvent provoquer une sécrétion anormale d’œstrogènes.
     
  • Les médicaments : Certains médicaments comme les anti-androgène, kétoconazole, spironolactone, le traitement anti VIH, plusieurs antibiotiques et bien d'autres peuvent causer une gynécomastie et/ou des troubles hormonaux.
     
  • Les traitements hormonaux : La raison primaire de la gynécomastie en musculation est la prise de stéroïde anabolisant, ils peuvent, s'ils sont pris sans anti-œstrogènes, engendrer une gynécomastie assez importante. On en remarque souvent une chez les bodybuilders.

Quels sont les traitements de la gynécomastie ?

Il existe de multiples traitements et solutions (deux choses différentes) pour vaincre sa gynécomastie. Certains sont naturels, certains sont médicamenteux. Il existe 4 solutions principales :

1. Les traitements médicamenteux

En premier lieu, certaines pilules peuvent avoir plusieurs effets pour vaincre la gynécomastie. Il est possible que certaines pilules bloquent les œstrogènes, où que d'autres réduisent les effets desdits œstrogènes.

Il existe également des gels à mettre au niveau de la poitrine pour lutter contre la gynécomastie, lorsque celle-ci est récente. 

N'ayant pas testé ces solutions, votre médecin traitant est mieux placé que moi pour vous en parler.

2. L’amélioration du style de vie

Le style de vie peut facilement causer une gynécomastie ou une adipomastie, si celui-ci est très néfaste pour le corps.

Vous pouvez par exemple choisir de limiter l'alcool, limiter les ingrédients à index glycémique élevé, augmenter la quantité d'aliments sains que vous mangez, de préférence des aliments qui améliorent votre taux de testostérone naturelle.

Mangez plus de fruits et d'oléagineux pour augmenter votre apport en vitamine, minéraux et oligoéléments. 

Je vous recommande également de faire plus de sport.

Tout le monde dit qu'il faut au moins faire 30 minutes d'activité physique par jour. Mais que l'on soit clair, 30 minutes de marche quotidienne, ce n'est pas assez.

Personnellement, je recommande de faire au moins une heure de sport par jour.

Cela peut sembler très élevé, et ça l’est pour la plupart des gens, mais c'est vraiment ma manière de faire, d’un point de vue personnel.

Je pense que lutter naturellement contre sa gynécomastie est la solution à privilégier, si celle-ci ne provient pas de médicaments ou d’une maladie (c’est la raison pour laquelle je vous recommande de toujours consulter votre médecin traitant, particulièrement si vous avez des doutes. Ne croyez pas tout ce que vous lisez sur internet, surtout ce que je vous écris).

Faire 30 minutes de vélo est 30 minutes de marche par jour, ce n'est pas la mer à boire par exemple.

Pouvez également coupler 15 minutes de marche à 45 minutes de musculation quotidienne.

Par ailleurs, la musculation est un excellent sport si vous voulez perdre du poids, mais également augmenter votre taux de testostérone naturel.

En effet, la prise de muscle va augmenter votre métabolisme de base, la quantité de calories que votre corps brûle pour fonctionner, et les séances très lourdes et très intensives peuvent avoir, si elles sont suffisamment courtes, d’excellents effets sur votre taux de testo.

Pour finir, faites très attention à votre sommeil. Selon cette étude, avoir un sommeil de mauvaise qualité, et ne pas dormir assez, peut réduire le taux de testostérone de prêt de 15 %, ce qui est énorme !

Si vous voulez avoir un bon taux de testostérone, lutter contre votre gynécomastie naturellement, prenez soin de votre style de vie

3. Se supplémenter

Se supplémenter est également un excellent moyen pour lutter et vaincre en partie, voire totalement si celle-ci est très petite, votre gynécomastie (visuellement tout du moins).

Couplée à un meilleur style de vie, une supplémentation dédiée à la lutte contre la graisse et la glande pectorale peut vous aider à avoir des pectoraux d'une meilleure apparence.

Faites cependant attention : ce marché des compléments alimentaires pour lutter contre la gynécomastie est rempli d'arnaque. Tout du moins, rempli de produit pour fausse promesse.

Il faut comprendre qu'une supplémentation ne remplacera jamais une alimentation correcte, un sommeil suffisant et un excellent style de vie. De même, une supplémentation ne remplacera jamais un traitement médical.

Se supplémenter, c'est prendre un complément alimentaire. Un complément, comme son nom l'indique, à pour objectif de complémenter. Complémenter l'alimentation, le style de vie et l'entraînement.

Est-ce qu'un complément alimentaire contre la gynécomastie peut être utile ?

Oui. Cela peut vous aider à réduire l'apparence de votre gynécomastie en luttant contre les graisses pectorales, en favorisant le développement des muscles des pectoraux et en boostant votre taux de testostérone.

Mais, toutes les solutions ne seront pas utiles pour vous. Comprenez bien une chose : la plupart de ces produits n'ont pour objectif que de vous faire perdre votre argent.

Il existe cependant quelques solutions sérieuses.

Personnellement, je vous conseille de tester Gynectrol, l'un des meilleurs compléments de la société CrazyBulk (qui ne fait pas que des bons produits, mais celui-ci l’est), une société spécialisée dans les compléments alimentaires pour la musculation.

Pourquoi je recommande ce produit plutôt qu'un autre ?

Simplement car il propose un tarif acceptable, près de 1 € par jour, mais également car il est livré avec plusieurs guides pour vous aider à vous entraîner et à bien manger pour lutter naturellement contre vos seins d'homme.

Je ne vais pas vous faire un speech de vente, si vous voulez en savoir plus, pouvez découvrir Gynectrol ici, où lire cet avis très détaillé sur ce supplément.

Avis Gynectrol

4. L’opération

Il est temps d'entrer dans le cœur du sujet, la raison pour laquelle vous avez cliqué sur cet article : l'ablation du sein chez l'homme. 

Nous allons ici entrer dans tous les détails.

Tout ce qu'il faut savoir sur l'opération de la gynécomastie

Une opération de la gynécomastie, ce n'est pas anodin. Ça prend plusieurs mois, des milliers d'euros, mais les résultats peuvent-être spectaculaires. 

En effet, si vous avez une glande trop importante, aucun changement alimentaire, aucune pilule et aucun complément alimentaire ne pourra la faire disparaître.

Pour revenir aux compléments tel que Gynectrol, ceux-ci peuvent être utiles si vous avez une petite gynécomastie, dont la taille ne dépasse pas le diamètre de votre aréole. 

Ils peuvent aider à limiter l'aspect visuel de votre gynécomastie en vous aidant à développer votre taux de testostérone, votre masse musculaire et en vous aidant à brûler les graisses.

Si vous avez une grosse gynécomastie, seul l'opération pourra la faire disparaître définitivement.

Que faut-il faire avant l'opération de la gynécomastie ?

Être diagnostiqué

L'auto diagnostic est dangereux. Avant d'entreprendre une opération de la gynécomastie, commencez par prendre rendez-vous avec votre médecin traitant. Celui-ci sera à même de faire un diagnostic, et de vous rediriger vers de multiples tests pour valider la présence d'une gynécomastie, mais également en déceler les causes.

Choisir correctement son chirurgien

Il faut également faire attention au chirurgien à qui vous allez accorder votre confiance. 

Les conseils de vos amis ou vos lectures sur Internet ne doivent jamais être les seules références auxquelles faire confiance pour choisir votre médecin.

Essayez de lire de multiples avis, de vérifier le tarif proposé, la renommée du chirurgien et vérifiez auprès du Conseil National de l'Ordre des Médecins que le chirurgien en question est titulaire d’un diplôme de chirurgie esthétique.

Quel est le processus de l'ablation du sein chez l'homme ?

Commencez par vous rendre auprès de votre médecin traitant pour parler de votre problème. Celui-ci va fixer une consultation, d'une durée d’au moins 30 minutes, afin que le chirurgien recommandé puisse procéder à une interrogation et un examen clinique complet.

L'objectif de cette première consultation et de savoir quand le phénomène est apparu, si la gynécomastie et unilatérale ou bilatérale, si la poitrine est molle ou dense (afin de savoir si vous souffrez d'une gynécomastie ou d'une adipomastie (ou les deux)), quelle est la taille de la protubérance, quelles seraient les possibles causes.

En règle générale, l’opération est effectuée en dernier recours. La plupart du temps, votre médecin essayera de trouver les causes de la gynécomastie, afin de lutter directement à la base du problème.

En cas de soucis hormonal, un traitement médical peut être prescrit par un endocrinologue avant tout traitement chirurgical.

L’objectif de ce traitement est de réduire l’aspect visuel de la gynécomastie et d’éviter l’opération, bien qu’en cas d’hypertrophie forte des glandes mammaires, l’effet sera modéré et l’opération inévitable.

Dans le cas où aucune cause n’est trouvée après de multiples examens (notamment par un endocrinologue), la chirurgie plastique est choisie afin de mettre fin à la gynécomastie.

Elle permet, si elle est bien effectuée, de corriger définitivement la gynécomastie, afin de retrouver des pectoraux harmonieux.

Combien coûte l’ablation du sein chez l’homme ?

Votre chirurgien devra vous transmettre un devis détaillé de la prestation.

L'opération de la gynécomastie coûte entre 2000 et 5000 euros en moyenne, en fonction de votre cas (s’il s’agit d’une gynécomastie simple ou mixte, si elle intervient du côté droit, gauche ou des deux côtés, etc...).

Le tarif dépend également de votre chirurgien.

Est-il possible de se faire rembourser l’opération de la gynécomastie ?

Oui, il est possible de se faire rembourser l'opération de la gynécomastie, mais selon certaines conditions.

La prise en charge par la Sécurité Sociale est possible si la gynécomastie est considérée comme une « gynécomastie avérée », c’est à dire s’il s’agit d’une réelle hypertrophie de la glande, et non pas un simple amas graisseux.

Il faut savoir que cette gynécomastie devra être reconnue par un endocrinologue, afin que l’a prise en charge puisse être effective.

L’Assurance Maladie ne prend en charge qu’une « gynécomastie accusée posant un problème d’ordre psychologique ».

En somme, il faudra également que votre médecin et/ou votre endocrinologue atteste que cette gynécomastie a de réels effets sur votre moral et votre mental.

La prise en charge par l’Assurance Maladie se limite aux frais d’hospitalisation. Les dépassements d’honoraire du chirurgien et de l’anesthésiste restent à votre charge, mais peuvent être rembourser partiellement ou totalement si votre mutuelle vous le permet.

Le code de nomenclature de la Sécurité Sociale utilisé par les mutuelles pour déterminer la partie remboursable est le suivant : QEFA 002 (gynécomastie bilatérale) ou QEFA 011 (gynécomastie unilatérale).

Avant l’opération : Comment ça se passe ? Que faire ?

Avant l’opération, vous retrouverez tous les rendez-vous expliqués précédemment (rendez-vous chez votre médecin, chez un endocrinologue, chez un chirurgien, etc...) afin de déterminer les causes et le meilleur traitement pour votre gynécomastie.

Si l’opération a lieu, une visite est nécessaire chez l’anesthésiste 24 heures avant l’intervention, afin de la préparer.

Comment se passe l’opération de la gynécomastie ?

Sachez, tout d’abord, que la durée d’une opération de gynécomastie varie d’un individu à l’autre. Cela dépend de multiples facteurs : taille, type de gynécomastie (mixte ou simple), si elle est bilatérale ou non, etc...

L'opération de la gynécomastie dure entre 15 et 60 minutes en moyenne.

L’opération de gynécomastie peut également être accompagnée par la correction de l’excès cutané, si celui-ci est important, ainsi que de l’excès de l’aréole.

La durée d’hospitalisation (temps passé à l’hôpital) varie aussi en fonction des cas, mais elle est d’une journée en moyenne, en ambulatoire.

Après l’opération : qu’est-ce qu’il se passe ?

Après l’opération, c’est là que la partie sérieuse commence. Pour bien cicatriser, limiter les œdèmes et les cicatrices, vous allez devoir faire les choses correctement.

Tout s’abord, sachez d’un bandage est disposé autour de la poitrine, tout de suite après l’opération.

Le but de ce bandage est de limiter l’apparition des œdèmes post-opératoires.

Il est recommandé de bénéficier d’un arrêt de travail de plusieurs jours (4 ou 5 au minimum), afin de bien récupérer.

La reprise du sport s’effectue au bout de 3 à 4 semaines, en fonction de la discipline et des cas (demandez à votre médecin).

Lors des premiers jours, il est recommandé de ne pas lever les bras (afin de limiter l’apparition d’œdèmes encore une fois).

Il faudra respecter un changement de pansement selon une démarche très précise que votre médecin vous expliquera.

Est-ce que l’opération de la gynécomastie est douloureuse ?

Pas vraiment. Les douleurs observées après l’opération sont, bien souvent, similaires à de simples courbatures (bon, des courbatures sévères certes, mais des courbatures tout de même).

S’il y a retrait d’une glande, la prise d’antalgiques est recommandée durant 24 à 48 heures après l’opération, afin de limiter les douleurs qui, ici, peuvent être assez importantes.

Je suis bleu après l’opération de la gynécomastie, est-ce normal ?

Oui.

Des ecchymoses (communément appelés « bleus ») et des œdèmes peuvent (et vont) apparaître peu de temps après l’opération.

Ils disparaîtrons au fur et à mesure que vous récupérez.

Une désinfection quotidienne devra être réalisée les premiers jours (encore une fois, je laisse votre médecin vous l’expliquer en détails, je ne suis qu'un amateur et je ne donne aucun conseil médical).

Les cicatrices de l’opération de la gynécomastie sont-elles visibles ?

Pas forcément. Bien entendu, cela va dépendre grandement de l’endroit où votre chirurgien/chirurgienne aura effectué la lésion (cela dépend de la taille la glande à retirer) mais, en règle générale, les cicatrices seront cachées autour de l’aréole, au niveau des pigments les plus foncés.

Votre cicatrisation dépendra également de votre âge, de la qualité de votre peau, de sa couleur, etc...

Quand puis-je constater les résultats ?

Au bout de 3 mois, vous aurez déjà bien récupérer.

Néanmoins, on estime que les résultats d’une opération de gynécomastie sont visibles après 10 à 12 mois de convalescence. Soyez patient, prenez soin de vous, et vous aurez plus de chances que tout se passe bien.

Est-ce que l’opération de la gynécomastie est à privilégier ?

Oui et non.

Oui, cette opération est salvatrice. Oui, si elle est bien faite et que tout se déroule bien, vous n’aurez plus jamais avoir affaire à ces satanés glandes.

Cependant, ce n’est pas une opération anodine. Comme toute opération, celle-ci encoure des risques et est assez coûteuse (bien qu’elle soit partiellement ou totalement remboursable).

Est-ce que l’opération de la gynécomastie est recommandable ?

Oui, c’est une opération qui a fait ses preuves. Elle fonctionne et peut vous libérer de vos complexes.

Est-ce qu’il faut cependant la privilégier ?

Pas forcément.

De mon point de vue, l’opération est le traitement final, après avoir tout testé, après avoir tenté de modifier votre hygiène de vie, vos habitudes sportives, alimentaires et de sommeil.

Si, malgré tous vos efforts, votre gynécomastie s’aggrave, c’est là qu’il faut faire des examens et, pourquoi pas, vous la faire enlever définitivement.

J'espère que cet article sur l'opération de la gynécomastie vous aura plu, aidé et permit de comprendre comment se déroule une telle opération.

Comme expliqué au-dessus, il faut bien comprendre que Gynectrol n'est qu'un supplément alimentaire. Il ne s'agit en aucun cas d'un traitement médical.
N'étant qu'un amateur qui transmet son retour d'expérience, en cas de doute, contactez votre médecin.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,